Fra Angelico et l'Annonciation: comment l'événement éthéré a inspiré l'artiste de la première Renaissance

0
483

L'Annonciation de Fra Angelico

Fra Angelico, «Annonciation» (détail) (Photo: Wikimedia Commons Public Domain)

Qu'il s'agisse de perfectionner une technique, de maîtriser un sujet ou simplement d'explorer un intérêt, les artistes reviennent souvent à la même iconographie encore et encore. Cette approche a été adoptée par certaines des figures les plus influentes de l’histoire de l’art, Fra Angelico– un peintre religieux de la Renaissance – au premier plan.

Au cours d'une quinzaine d'années environ, Angelico a réalisé plusieurs interprétations du Annonciation, un événement éthéré qui reste au cœur de certains enseignements chrétiens. Rendus sous forme de tableaux animés, de retables chatoyants et de fresques vibrantes, Angelico Annonciations semblent flotter au-dessus des interprétations des autres artistes.

Qu'est-ce que l'Annonciation?

L'Annonciation dans l'histoire de l'art

Artiste inconnu, «Annonciation», ca. 1410-1430 (Photo: Domaine public Wikimedia Commons)

Dans les traditions catholique et orthodoxe orientale, l'Annonciation fait référence à l'événement au cours duquel l'Archange Gabriel a dit à Marie qu'elle avait été choisie par Dieu pour concevoir et porter son fils, Jésus. L'Annonciation est décrite dans Luc 1: 26-28:

Au sixième mois, Gabriel l'ange a été envoyé de Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth, 27 à une vierge fiancée à un homme appelé Joseph, de la famille de David. La vierge s'appelait Marie.

28 "Salutations, favorisé!", A déclaré l'ange à son arrivée. "Que le Seigneur soit avec vous!"

Étant donné à la fois sa signification religieuse et la simplicité de la scène elle-même, l'Annonciation est un sujet privilégié parmi les artistes depuis des siècles. Les rendus notables de cette scène incluent une ancienne fresque romaine dans la catacombe de Priscilla (une carrière utilisée pour les sépultures chrétiennes au 3ème siècle); une peinture à grande échelle richement détaillée du pionnier de la Renaissance du Nord, Jan van Eyck; un panneau symbolique peint par un jeune Léonard de Vinci; et, bien sûr, une série d'œuvres dédiées à Fra Angelico, un frère d'origine toscane dont les peintures ont contribué à façonner la Haute Renaissance.

Angelico Annonciation Séries

Étant donné la popularité de l'Annonciation parmi toutes sortes d'artistes, son attrait pour Fra Angelico – dont le nom adopté se traduit par «frère angélique» – n'est pas une surprise.

le Annonciation de San Giovanni Valdarno (1430-1432)

L'Annonciation de Fra Angelico

Fra Angelico, «Annonciation de San Giovanni Valdarno», 1430-1432 (Photo: domaine public Wikimedia Commons)

Angelico a exploré cette iconographie pour la première fois en 1430 avec Annonciation de San Giovanni Valdarno, une pièce nommée d'après la ville toscane où elle réside actuellement. Rendu à la détrempe – une peinture à base de jaune d'oeuf populaire parmi les artistes médiévaux – cette pièce a jeté les bases de Fra Angelico plus tard Annonciations, qui se caractérisent par le Gabriel ailé sur le côté gauche de la composition, la Vierge Marie à droite, et l'accent mis sur les détails de leur environnement, y compris l'architecture de cadrage et Adam et Eve – au milieu de leur l'expulsion du Jardin d'Eden – au loin.

le Annonciation de Cortona (1433-1434)

L'Annonciation de Fra Angelico

Fra Angelico, «Annonciation de Cortona», 1433-1434 (Photo: Wikimedia Commons Public Domain)

Un an seulement après avoir terminé Annonciation de San Giovanni Valdarno, Angelico a commencé à travailler sur une deuxième toile similaire. Connu aujourd'hui comme Annonciation de Cortona, ce tableau à détrempe présente des similitudes frappantes avec son prédécesseur. Il existe cependant des différences perceptibles, notamment un changement dans le geste de Gabriel (plutôt que de croiser les bras sur son cœur, il pointe maintenant une main vers Marie et tient l'autre contre sa bouche), l'ajout de colonnes corinthiennes et une accentuation subtilement croissante sur la présence d'Adam et Eve.

le Annonciation à Madrid (vers 1435)

L'Annonciation de Fra Angelico

Fra Angelico, «Annonciation», ca. 1435 (Photo: Domaine public Wikimedia Commons)

En 1435, Angelico a terminé son troisième Annonciation. Dans cette interprétation, les bras de Gabriel reviennent à sa poitrine – un choix esthétique qu'Angelico conserverait lors de l'achèvement de ses deux derniers Annonciation peintures. Contrairement à ses autres pièces, cependant, cette version comprend un faisceau de lumière qui perce la composition. Destiné à représenter le Saint-Esprit, ce rayon diagonal attire le regard d'Adam et Eve – qui, dans ce tableau, sont les plus grands – sur la Vierge Marie assise.

le Annonciation au couvent de San Marco (1440-1445)

L'Annonciation de Fra Angelico

Fra Angelico, «L'Annonciation», (1440-1445) (Photo: Wikimedia Commons Public Domain)

En 1440, Fra Angelico a transformé sa vision peinte en fresque. Commandée pour le couvent de San Marco, couvent dominicain entièrement décoré par Angelico, cette pièce reste la plus célèbre de ses Annonciation représentations. Ironiquement, cependant, avec sa palette de couleurs naturalistes, ses paysages séculaires et son manque d'Adam et Eve, il est également parmi ses plus simples – juste derrière un autre Annonciation fresque trouvée dans la chapelle.

La fresque de l'Annonciation

Fra Angelico, «Annonciation» (Photo: domaine public Wikimedia Commons)

Située dans un couloir de cellules endormies, cette pièce se détache des autres peintures d'Angelico de l'Annonciation, car elle est intelligemment installée dans le couvent lui-même.

L'héritage du Annonciation

L'Annonciation par El Greco

El Greco, «L'Annonciation», ca. 1590-1603 (Photo: domaine public Wikimedia Commons)

Alors que Fra Angelico était loin d'être le premier artiste à explorer la Annonciation, ses interprétations sont parmi les tendances les plus connues de la tendance durable – à la fois dans l’art de la Renaissance et au-delà. En fait, c'est cette chaîne d'œuvres qui a incité Vasari, un historien important et contemporain d'Angelico, à identifier et à louer son «talent rare et parfait».

De plus, le dévouement inlassable d'Angelico à ce sujet séculaire a inspiré les futurs artistes à emboîter le pas. Par exemple, El Greco – un artiste espagnol considéré comme le «premier grand peintre religieux depuis Fra Angelico» – a également revu le sujet à plusieurs reprises tout au long de sa vie et de sa carrière, poussé par la croyance pertinente selon laquelle «vous devez étudier les maîtres mais garder le style original qui bat dans votre âme. "

Articles Liés:

Explorer l'histoire céleste des anges dans l'art

Qu'est-ce que l'art de la fresque? Explorer la technique ancienne de la peinture sur plâtre

8 artistes de la Renaissance dont l'œuvre a transformé le monde de l'art

Maniérisme: le style qui donne une tournure élaborée à l'art de la Renaissance