7 types importants d'art chinois, de la poterie ancienne à la poésie moderne

0
114

Types d'art chinois

Banque de Photos de shutterpix / Shutterstock

En tant qu’une des plus anciennes civilisations du monde, il n’est pas surprenant que Chine possède une riche histoire de l'art. Au cours de plus de 3 000 ans, le pays a créé une culture dynamique composée d'innombrables formes d'art qui, ensemble, aident à brosser un tableau de l'évolution fascinante de la Chine. Ici, nous découvrons quelques-unes des contributions artistiques les plus anciennes du pays, de la poterie ancienne à la poésie classique en passant par l'installation contemporaine.

Ces sept formes d'art sont au cœur de l'histoire de l'art chinois.

Poterie néolithique

Histoire de l'art chinois

Pots de la culture Yangshao en Chine néolithique (Photo: Wikimedia Commons CC0 1.0)

L'un des plus anciens types d'art de la Chine est Poterie néolithique. Nommé pour la période pendant laquelle il a été produit, ce genre d'art comprend pièces en céramique conçu d'environ 10000 avant notre ère à 2000 avant notre ère. Bien que la poterie néolithique primitive n'ait pas été peinte, de nombreuses œuvres, en particulier des pièces créées par le peuple Yanshao, qui a vécu le long du fleuve Jaune de 5000 avant JC à 3000 avant JC, ont été décorées en y pressant des cordes, laissant des empreintes à motifs distinctives.

Vers la fin de l'ère néolithique, les Yanshao ont commencé à peindre leurs céramiques, avec des motifs géométriques et des visages humains parmi les motifs les plus appréciés.

Jades rituels

Art de Jade

Cong de jade de la culture Liangzhu (Photo: Wikimedia Commons CC BY-SA 4.0)

Jade les objets étaient un autre artisanat populaire qui a émergé dans la Chine néolithique. Exploité pour la première fois en 6000 avant notre ère, ce «joyau impérial»Est devenu un aliment de base recherché dans plusieurs cultures chinoises, avec des sites importants trouvés à Liangzhu (une ancienne région du Zhejiang actuel), la province du Liaoning et la Mongolie intérieure.

Extrait de roches métamorphiques, ce minéral vert lumineux a été utilisé pour créer une gamme d'objets. Alors que certains – y compris les tasses, les vases et les ornements – servaient simplement à des fins décoratives et pratiques, d'autres étaient de nature cérémonielle. Artefacts de jade rituels comme le cylindrique cong et le bi Le disque, par exemple, était profondément symbolique, faisant référence à la Terre et au Ciel, respectivement. Trouvés dans les lieux de sépulture de Liangzhu, ces objets funéraires figurent parmi les créations les plus mystérieuses de Chine.

Navires en bronze

Bronze chinois

Vase en bronze de la dynastie Shang (Photo: Wikimedia Commons CC0 1.0)

Alors que la période néolithique diminuait, la Chine ancienne a inauguré une nouvelle ère: la L'Âge de bronze. Commençant vers 2000 avant notre ère, l'âge du bronze se caractérise par l'émergence du bronze. Comme le jade, ce matériau a été utilisé pour fabriquer des objets à la fois utilitaires et rituels, les récipients étant parmi les plus répandus.

Un développement majeur qui aide à définir l'âge du bronze en Chine est moulage pièce-moule, une méthode de «sculpture» du métal. «Dans le moulage à la pièce», explique le Metropolitan Museum of Art, «un modèle est fait de l'objet à couler et un moule en argile est pris du modèle. Le moule est ensuite coupé en sections pour libérer le modèle, et les sections sont réassemblées après la cuisson pour former le moule à couler. »

Populaire au cours de la dynastie Shang (1600 à 1046 avant notre ère), le moulage à la pièce a été favorisé par les artisans, car il leur a permis de réaliser facilement des conceptions délicates et détaillées en inscrivant les moules.

Poésie

Poésie chinoise

Du Fu, un poète chinois (Photo: domaine public Wikimedia Commons)

Alors que les beaux-arts occupent une place importante en Chine depuis des millénaires, poésie s'est avéré tout aussi important. Depuis son émergence il y a plus de 2000 ans avec Shih Ching (un recueil de 305 poèmes compilé dans «Le livre des chansons» ou, plus littéralement, «Le classique de la poésie») et le Chu Ci (une anthologie de 17 sections dont le titre se traduit par «Versets de Chu»), cette forme d'art est restée un aliment de base de la culture chinoise.

Poésie élaborée jusqu'au Mouvement du 4 mai—Un bouleversement culturel et politique entraîné par les manifestations étudiantes en 1919 — est connu sous le nom de classique. Il est principalement défini par une utilisation concise des caractères et, souvent, la présence de rimes. La poésie moderne, au contraire, est de nature plus expérimentale, employant des vers libres et une gamme de langues chinoises. Dans les deux cas, les poèmes peuvent être parlés, chantés ou écrits, souvent en calligraphie.

Calligraphie

Écriture chinoise

Calligraphie du poète de la dynastie Yuan Yang Weizhen, 1279-1368 (Photo: Wikimedia Commons Public Domain)

Calligraphie est un genre unique d'art graphique. Fabriquée au pinceau et à l'encre, la calligraphie a mis en évidence la beauté discrète des caractères chinois depuis la dynastie Shang (vers 1600-1100 avant notre ère). Cependant, ce n'est qu'au IVe siècle de notre ère qu'elle a atteint un statut presque éthéré.

Calligraphie se traduit littéralement par «belle écriture. "Ne laissez pas ce titre simple vous tromper, cependant; la calligraphie n'est pas une forme d'art ordinaire. En fait, comme le note la Asia Society, «en Chine, dès le tout début, la calligraphie n'était pas considérée uniquement comme une forme d'art décoratif. Au lieu de cela, il était considéré comme la forme suprême d'art visuel, était plus valorisé que la peinture et la sculpture, et classé aux côtés de la poésie comme un moyen d'expression de soi et de culture. »Cela est dû non seulement à son esthétique, mais à l'habileté physique et l'alphabétisation dont il a besoin.

Peinture de paysage

Peinture chinoise

Huang Guangwang, «Logement dans les montagnes de Fuchun», 1350 (Photo: Wikimedia Commons Public Domain)

La calligraphie a continué à jouir de son monopole artistique pendant des siècles. Cependant, pendant la dynastie des Song du Nord (960–1127), La peinture a finalement rejoint ses rangs. Bien que les deux formes d'art aient beaucoup en commun, y compris la technique et les matériaux, elles divergent en ce qui concerne le sujet. Alors que les calligraphes se concentrent sur les personnages, les peintres du Xe siècle se sont concentrés sur le monde qui les entoure. Plus précisément, ils se sont tournés vers les paysages.

À l'instar des œuvres calligraphiques, les peintures de paysages sont plus que ce que l'on voit. En plus de mettre en valeur la beauté de la nature, ces œuvres traitaient de «convictions sociales, philosophiques ou politiques spécifiques». Cependant, elles servaient aussi simplement de moyen de expression de soi, offrant un aperçu du «paysage intérieur du cœur et de l'esprit de l'artiste».

Installation contemporaine

Art chinois contemporain

«Ai Weiwei on Porcelain», installation au musée Sakip Sabanci Stock Photos de Bulent Demir / Shutterstock

Aujourd'hui, cette capacité à plonger le spectateur dans l'esprit de l'artiste est présente sous une autre forme d'art: installation. L'art d'installation est un mouvement moderne caractérisé par des œuvres d'art interactives, à grande échelle et généralement propres au site. Ce genre est devenu populaire parmi de nombreux artistes chinois contemporains, avec Ai Weiwei à la pointe.

Figure de premier plan dans le domaine de l'art contemporain, Ai Weiwei a mis en place une pratique qui invite le public d'aujourd'hui à voir l'histoire de la Chine sous un angle moderne. "Mon travail est toujours prêt à l'emploi", a-t-il dit, "culturel, politique ou social, et il pourrait aussi s'agir d'art – pour inciter les gens à revoir ce que nous avons fait, sa position d'origine, pour créer de nouvelles possibilités. "

Articles Liés:

Qu'est-ce que le nouvel an chinois? Dévoiler l'histoire du festival enchanteur

Tyrus Wong, l'artiste sino-américain de «Bambi» de Disney obtient enfin la reconnaissance qu'il mérite

Un artiste crée des sculptures en papier de riz recouvertes de peintures chinoises traditionnelles